Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Le confort, le bien-être et la santé des occupants d’une maison dépendent en grande partie de la qualité de l’air à l’intérieur de l’habitation elle-même. Contrairement aux idées reçues, l’air qui se trouve à l’intérieur des bâtiments serait plus pollué que l’air extérieur. Les raisons ? Les émanations de la rue s’ajoutent et s’accumulent à la maison avec les polluants provenant d’elle-même (matériaux de construction, ameublement) et les activités diverses qu’on effectue à l’intérieur (odeurs de cuisine, encens, produits d’entretien divers, tabagisme et bien d’autres encore). Alors si l’on souhaite améliorer la qualité de l’air intérieur, mieux vaut penser à une bonne ventilation.

Quelle VMC choisir ?

Trois différents types de VMC sont disponibles : ceux qui ont un simple flux autoréglables, ceux qui sont hygroréglables et ceux qui ont double flux. Et bien sûr, le niveau de confort et l’économie que ces différents systèmes puissent offrir ne sont pas les mêmes.

La VMC simple flux autoréglable est une alternative efficace si l’on dispose d’un budget restreint. Elle permet de bénéficier d’un prix abordable. Elle assure une régénération d’air constant dans la maison. Mais si l’on envisage une économie sur le long terme, elle ne représente pas la meilleure solution.

Le fonctionnement de la VMC simple flux hygroréglable est différent du système autorégulable. Ce modèle est capable de réguler l’air en fonction de l’humidité intérieure puis qu’il dispose de membranes qui se dilatent selon l’hygrométrie. Ce type de VMC constitue un choix rationnel si on a un budget raisonnable. Mais on ce qui concerne les économies sur le long terme, il faut mettre en exergue un détail important concernant cette solution. Certes, elle est plus abordable que la VMC double flux, cependant, elle sollicite un entretien régulier. Les surcoûts sont alors très probables.

Ceux qui ont des problèmes d’allergie n’ont qu’à opter pour la VMC double flux. En effet, elle permet de contrôler à volonté les débits d’air entrant et sortant. En outre, elle est capable de récupérer les calories de l’air vicié extrait pour les transférer à l’air neuf entrant. Il est alors possible de garder une température ambiante dans la maison. Du point de vue consommation d’énergie, cela permet de faire des économies considérables puis que les déperditions d’énergie relatives au renouvellement de l’air sont limitées.

La VMC double flux a aussi l’avantage d’avoir des filtres qui agissent sur l’air neuf. Ces éléments empêchent les pollens et autres polluants extérieurs d’atteindre l’intérieur de la maison. En somme, il faut se pencher sur la VMC double flux si l’on souhaite avoir le meilleur en termes de qualité d’air avec un confort optimisé et une limitation des décroissances d’énergie. Et bien sûr, cette solution est la plus onéreuse. Il faut avoir un budget conséquent pour l’acquérir.

Laisser un commentaire