Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Plusieurs règlementations définissent tout ce qu’il faut faire ou ne pas faire sur une propriété. Quelle que soit la surface de celle-ci, il y a toujours des règles à respecter à partir du moment de la construction jusqu’à l’achèvement du chantier. Certaines de ces obligations visent même sur le long terme comme celle qui est relative au réseau d’eaux pluviales et à la rétention à la parcelle. Celle-ci est à prendre en compte si on envisage de mettre en place ce genre de réseau sur le terrain. Pour connaitre les informations la concernant, on peut aller directement au bureau de la mairie ou des autorités compétentes. Il est également possible de demander de l’aide à des professionnels certifiés.

Présentation de la rétention à la parcelle

Le bassin de rétention des eaux pluviales a un principe facile à saisir. Il s’agit d’un espace permettant de stocker les eaux de pluie avant leur rejet dans le réseau d’eaux usées ou dans le milieu naturel. L’assainissement partiel des eaux sera assuré par l’activité biologique à l’intérieur du bassin. Il se peut quand même qu’elles nécessitent un traitement additionnel en station d’épuration pour être entièrement assainies. Nécessitant un espace suffisamment grand, cette méthode est particulièrement favorisée pour la fraction du bassin-versant englobant l’ENSIACET. En effet, la partie inférieure du bassin-versant offre convenablement d’espace et le type d’aménagement du campus convient exactement à la propriété d’efficacité de ce type de traitement.

Obligation d’utilisation et de récupération des eaux pluviales

L’obligation commune de la récupération des eaux pluviales représenterait une opération d’éducation citoyenne indispensable. Elle constitue un outil optionnel à l’ordre des collectivités pour agir sur la gérance des eaux de ruissellement et permet de mettre en œuvre des moyens en vue d’établir une politique de maîtrise de ces eaux. La taxe afférée à celle-ci vise un double but pour les mairies ou établissements publics et les consommateurs d’eau qui financent la collecte, le transport, le stockage et le traitement des eaux de pluie.

Pourquoi stocker les eaux pluviales ?

Le développement urbain engendre une progression dangereuse de l’imperméabilisation des surfaces mais aussi de l’écoulement des eaux de pluie. Mis à part le fait qu’il serait très probable que les réseaux d’eaux pluviales débordent en cas d’orage ou de forte pluie et que cela puisse entrainer des inondations, l’écoulement de ces eaux peut aussi favoriser la détérioration du milieu récepteur par les divers polluants emmagasinés sur ces surfaces étanches. Les communes sont alors obligées de réaliser des travaux essentiels à la gestion de ces eaux. Le coût de ces opérations est imputé sur le budget de la mairie et celui du drainage au risque de faire grimper le prix de l’eau.

Enregistrer

Laisser un commentaire