Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Les aides accordées par l’état pour isoler vos combles

Saviez-vous qu’en 2018 le coût de l’isolation de vos combles peut être diminué grâce à des aides financières octroyées par l’État ? C’est le cas, par exemple du CITE, du CEE, des aides de l’ANAH ou de l’Éco-prêt à taux zéro.

Conditions générales d’obtention

Pour isoler vos combles, il vous est possible d’utiliser l’isolant de votre choix, naturel ou non. En revanche, dans le cadre de la rénovation énergétique, pour bénéficier des aides de l’État, vous devrez obligatoirement faire appel, dans tous les cas, à un professionnel détenteur du label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Liste des différentes aides auxquelles vous pouvez avoir droit

Le CITE (Crédit d’Impôt de Transition Énergétique)

Il s’agit d’un crédit d’impôt concernant les travaux d’isolation thermique de la toiture, des parois opaques, des planchers bas et des murs de façade ou en pignon. Ainsi, vos combles sont également concernés par ce crédit d’impôt. Son taux est de 30 % limité pour des travaux d’isolation intérieure à un plafond de 100 euros TTC par m2 et pour l’isolation extérieure à 150 euros TTC par m2. En outre, le choix de l’isolant thermique doit avoir une résistance thermique « R » supérieure ou égale à 7 Kw/m2.

Exemple : la surface de l’isolation de vos combles est de 100 m2 et le coût total est de 4 500 euros. Vous aurez donc droit à un crédit d’impôt de 1 350 euros déductibles de votre impôt sur le revenu. Si le montant de votre impôt est inférieur, le Trésor Public vous adressera la différence par chèque.

L’Eco-Prêt à Taux Zéro

Vous pouvez demander que l’État vous prête jusqu’à 30 000 euros sans intérêt pour réaliser :

  • une combinaison de 2 types de travaux, tels que par exemple, l’installation d’un système de chauffage à bois et l’isolation de vos combles ;
  • des travaux qui permettent d’atteindre un seuil de performance énergétique globale. Celui-ci vous sera indiqué par un bureau d’études thermiques ;
  • la réhabilitation d’un système d’assainissement non collectif à l’aide d’un dispositif ne consommant pas d’énergie.

Comme pour le CITE, l’isolant devra avoir une résistance thermique supérieure ou égale à 7 Kw/m2.

Le Pacte Énergie Solidarité

 

Cette mesure permet de bénéficier d’une isolation des combles à 1 euro jusqu’à 70 m2, puis à 10 euros le m2 supplémentaire.

Les aides locales et régionales

 

Il existe également des aides accordées par certaines régions ou départements favorisant les travaux de rénovation ayant pour vocation des économies d’énergie. À ce sujet, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie ainsi qu’au Conseil Régional. L’ANAH (Agence nationale de l’habitat) aide aussi, dans leur projet de rénovation énergétique, les propriétaires. Celles-ci leur sont accordées en fonction de leurs revenus.

Les CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) permettent d’obtenir des primes de la part de fournisseurs d’énergie mais également de grands groupes commerciaux tels que Carrefour, Auchan ou Leclerc, par exemple. Ces primes n’étant pas cumulables, il vous faudra choisir un seul interlocuteur. Sur l’ensemble de ces aides, vous obtiendrez plus de détails en consultant le site https://mescomblesgratuits.fr/

Laisser un commentaire