Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Qu’il s’agisse d’un projet de construction d’un bâti neuf ou d’un projet de rénovation, il y a toujours des risques à prendre. Alors pour être plus serein lors des travaux, mieux vaut choisir des formules d’assurance adaptées qui peuvent couvrir les dommages si jamais des incidents surviennent. Ces couvertures ne sont pas uniquement destinées aux particuliers, elles peuvent aussi concernées les professionnels de toutes les catégories qui interviennent sur le chantier jusqu’à l’achèvement du projet. Certaines d’entre elles sont obligatoires, d’autres sont facultatives mais elles ont toutes des avantages indéniables.

L’assurance Dommage-ouvrage (10 ans)

C’est l’article L111-28 du code de la construction de l’habitat qui prévoir l’assurance Dommage-Ouvrage. Elle est particulièrement dédiée aux avantages des particuliers. Grâce à cette assurance, ceux-ci peuvent être rapidement indemnisés en cas de défectuosités rentrant dans le cadre de la garantie décennale, en dehors de toute quête de responsabilité. Elle permet de restaurer les défaillances menaçant la stabilité de la maison ou la rendant inhospitalière. Elle n’est certes pas obligatoire pour le particulier. Néanmoins, l’ignorer c’est risquer de payer de lourdes conséquences financières lors de sinistre. De plus, si on envisage de revendre l’habitation, faute d’une attestation d’assurance, le futur acheteur pourra annuler la vente. Pour les professionnels, avoir une assurance DO est obligatoire au risque d’une sanction et d’une amende.

L’assurance du Maître-d‘Ouvrage

Selon l’article 1788 du Code Civil, le constructeur est responsable de plein droit de la perte des matériaux disponibles sur le chantier le long de la construction. Cette assurance ne se limite qu’à la fin de la période de garantie biennale du constructeur. Elle garantit non seulement les impondérables (les différentes catastrophes naturelles, incendie, etc.) mais aussi les vols, les pertes et le vandalisme. En outre, elle couvre les gros matériels comme les engins utilisés sur le chantier à savoir les tracto-pelles, les échafaudages etc., mais aussi les structures temporaires et les équipements techniques (sanitaire, chauffage etc.).

La garantie décennale sur 10 ans

Tous les intervenants sur un chantier de construction doivent souscrire une garantie décennale. Si jamais l’intervention d’un quelconque professionnel est jugé responsable d’un incident sur l’habitation, elle assure le dédommagement sur une période de 10 ans. C’est également une assurance qui garantit les malfaçons qui compromettent la stabilité et l’étanchéité de la structure ou des imperfections qui pourront rendre la maison inhabitable. Cette garantie est couverte par l’assurance Do. Outre ces assurances élémentaires, il y a aussi des garanties qui peuvent être indispensables selon les cas comme la garantie de parfait achèvement et la garantie de bon fonctionnement. Toutes les deux sont à souscrire par l’entrepreneur. La première a une validité de 12 mois tandis que la seconde est valable pendant 24 mois.

Enregistrer

Laisser un commentaire