Tout savoir sur le permis de construire agrandissement

Il arrive des fois que la structure initiale d’une maison ne suffit pas. On ressent le besoin de l’agrandir pour obtenir des espaces supplémentaires. Pour ce faire, on a plusieurs alternatives comme pousser les murs, faire des extensions diverses ou encore emménager des espaces non utilisés auparavant. Certains jugent que ces travaux seront plus couteux qu’un déménagement, ce qui est faux si on se projette sur le long terme. Mieux vaut alors entreprendre des travaux d’agrandissement que de se trouver une maison plus grande et en devenir locataire. Il ne faut pas oublier cependant qu’il y a des règlementations qui régissent ce type de travaux. Voici alors quelques étapes à connaitre !

Les formalités et les délais pour agrandir une maison

Toutes les démarches à suivre concernant l’agrandissement d’une maison s’opèrent auprès de la mairie. Bien qu’ils aient l’air simple, les dossiers doivent répondre à des règles rigoureuses et très précises en matière de présentation. Mieux vaut alors se confier à des personnes compétentes si on n’est pas sûr de savoir tout ce qu’on doit faire. En gros, faire une demande de permis de construire agrandissement d’une maison c’est déposer quatre exemplaires de la demande avec toutes les pièces sollicitées auprès de la commune. Les dossiers incomplets seront signalés dans un délai de 1 mois par le service de l’urbanisme et le demandeur aura ensuite 3 mois pour apporter les précisions demandées.

On parle d’acceptation tacite si l’administration ne donne aucune réponse pendant ces délais. Ceci dit, les travaux peuvent commencer.

Les écueils à éviter

Il ne faut pas oublier que les voisins peuvent avoir recours à une autorisation de construction. Pour éviter que cela se produise, il faut rassembler au préalable toutes les informations nécessaires et bien suivre les instructions. L’idéal est de s’offrir le service d’un professionnel en construction.
En outre, la mairie peut aussi désavouer la demande. Si elle juge que le projet ne suit pas les règlementations en vigueur, elle a le plein droit de ne pas accorder le permis de construire agrandissement.
Dans tous les cas, une décision de contestation doit toujours être justifiée. Il est alors possible de demander les raisons du rejet ou de l’opposition et de trouver ensuite des solutions ou des issues pour les contourner.

Agrandissement ou extension ? Le permis de construire agrandissement

Dans le langage courant, ces deux expressions semblent avoir les mêmes sens. Pour l’administration, elles ont des significations bien différentes. En effet, pour le service de l’urbanisme, l’extension représente tous les travaux entretenus sur une structure déjà existante et qui se communique avec elle par des ouvertures déjà en place ou créées. L’agrandissement quant à lui nécessite généralement l’abattement d’un ou de plusieurs murs et la création de nouveaux murs.

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Summary
Review Date
Reviewed Item
Tout savoir sur le permis de construire agrandissement
Author Rating
51star1star1star1star1star