Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Afin d’éviter tout gaspillage d’énergie et de réaliser des économies d’argent, il est indispensable d’isoler le toit. Ce dernier constitue la plus grande source de perte thermique. Toutefois, il convient de choisir le bon matériau isolant pour bénéficier d’un confort optimal tout au long de l’hiver. Tour d’horizon sur les avantages à choisir le polyisocyanurate pour sa toiture.

Pourquoi choisir le polyisocyanurate pour isoler la toiture ?

 

Il s’agit d’un isolant issu de la pétrochimie et dont le bilan écologique est nettement plus avantageux que ses prédécesseurs. Concrètement, il est une amélioration du polyuréthane, car il dispose d’un excellent coefficient thermique. Le panneau isolant thermique en mousse rigide de polyisocyanurate ou PIR est l’un des plus performants du marché à l’heure actuelle. Le produit efigreen duo en est un exemple.

Il offre la possibilité de gagner considérablement en épaisseur d’isolation pour un résultat optimal. Il garantit également une meilleure sécurité au feu que certains matériaux.

 

Ainsi, en cas d’incendie, il joue un rôle de protecteur beaucoup plus longtemps. Il est parfois utilisé dans les méthaniers. De plus, il est ignifuge et léger. Pour ceux qui l’ignorent, il s’agit d’un matériau qui n’absorbe pas d’humidité, et il très résistant à la pression. De ce fait, il n’existe pas de contre-indication à marcher sur le toit pendant et après les travaux. Le produit isolant possède une plus grande stabilité dimensionnelle, et aussi une importante résistance à la compression. Les consommateurs n’ont aucun souci à se faire pour leur santé. En effet, le polyisocyanurate ne dégage pas de produit toxique, sauf en cas de combustion.

Quelques conseils pour réussir la mise en œuvre du matériau

 

Pour renforcer l’isolation thermique de la toiture, il est important que la mise en œuvre soit réalisée dans le respect des normes. Comme ce produit est incompressible et rigide, il est déconseillé de le poser entre les chevrons. Cette opération requiert en effet de couper ces derniers à mesure. Pour un toit incliné, il est plus judicieux de poser les panneaux PIR sous les chevrons ou sous une structure en bois. L’objectif consiste à éliminer les ponts thermiques. Pour ce faire, il suffit de colmater les interstices avec une mousse isolante.

 

Il est important de noter que ce type d’isolant est spécialement conçu pour isoler les toits plats. Certains produits sont recouverts d’un voile bitumé qui sera posé sous le roofing ou la toiture plate. Aussi, ils conviennent aux toits terrasses où il est possible de se déplacer comme ils résistent à l’écrasement. Afin de respecter les normes actuelles, il est préférable d’opter pour des PIR de 12 cm. En général, ils coûtent approximativement 40 euros le mètre carré. Pour les isolants de 6 cm, il faut compter environ dans les 25 euros le mètre carré avec installation incluse.

Laisser un commentaire