Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

La RT 2012 n’est plus d’actualité, place à la RT 2012 simplifiée ! Le 11 décembre 2014, un arrêté a mis fin à l’application de la version initiale de la RT 2012. Cette dernière a été modifiée. Les changements concernent toutes les constructions de maisons neuves de petites surfaces ou atypiques. La principale raison de cet ajustement est l’examen des retours d’expériences sur des obligations ardues voire impossible à atteindre. Pendant l’année 2015, il n’y aurait donc eu aucune nouvelle version de règlementation thermique mais plutôt l’application d’une RT 2012 simplifiée.

La SRT remplace la SHONRT

Le début janvier de l’année 2015 marque des changements dans l’univers de la construction. En effet, à cette date, on a fait entrer en vigueur plusieurs mesures. Le changement d’appellation pour la surface habitable en fait partie. Dans la RT 2012, on parlait encore de surface hors œuvre nette au sens de la RT ou SHONRT. Désormais, son nom est la SRT ou surface thermique au sens de la RT. Bien sûr, comme étant déjà dit, le changement ne concernait que son nom et non son calcul. Cette superficie convient à la somme des surfaces horizontales de chaque niveau sans compter les combles, les murs, les sous-sols non aménageables ou non aménagés, les toitures terrasses, les vérandas non chauffées, les balcons, les loggias ainsi que toutes les pièces réservées au parcage des véhicules.

La RT 2012 ne s’applique plus aux constructions de petites tailles

Grâce aux changements apportés à la RT 2012, certains bâtiments ne sont plus soumis à ses exigences. C’est le cas des édifications et extensions ayant une surface SRT et une surface de plancher ne dépassant pas les 50 m². Ces types de constructions sont désormais soumis à la RT existant par élément du 3 mai 2007. Celui-ci détermine les performances minimales pour chaque élément de chauffage, d’aération, de production d’eau chaude et d’isolation. En quelque sorte, les modifications marquent un retour en arrière du côté des ambitions de performance énergétique pour les petites constructions. Du point de vue administratif, les démarches sont allégées. Le constructeur n’a plus qu’à joindre au permis de construire une attestation simplifiée.

Certaines extensions sont exclues du cadre de la RT 2012

On distingue trois cas concernant les extensions d’habitations individuelles :
Pour les travaux d’extension ne dépassant pas une surface de 50 m² : on applique la RT existant par élément de 2007.
Pour les travaux d’extension produisant une surface comprise entre 50 et 100 m² : on applique la RT2012 intermédiaire.

Pour les travaux d’extension ayant une superficie dépassant les 100 m² : la RT2012 complète reste la norme à respecter.

Pour les extensions des habitations communes, si la surface est inférieure soit à 50 m², soit à 150 m² et à 30% de la SRT des structures de base, c’est la RT par élément du 3 mai 2007 qui s’applique.

Laisser un commentaire