Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Trouver un terrain et décider de l’acheter est une chose, mais le viabiliser en est aussi une autre. Bien avant de penser à construire, il faut savoir si le terrain peut être viabilisé ou non car la possibilité d’y faire quoi que ce soit en dépend. Et bien sur, c’est un travail qui a un coût. Cela peut varier d’un terrain à un autre. Faire une évaluation s’avère alors indispensable pour éviter les surprises lors des raccordements divers.

Consulter le PLU et le certificat d’urbanisme

Avant même de mettre en relief la question de prix, mieux vaut vérifier auprès des autorités que le terrain permet une construction quelconque. Pour ce faire, il faut aller directement chez la mairie et consulter le PLU ou plan local d’urbanisme. Une fois cette première étape faite, le propriétaire peut faire une demande de certificat d’urbanisme du quartier ou de la zone concernée. Ce document indiquera les modalités de raccordement à toutes les ressources d’énergie indispensables comme le gaz, l’électricité ou l’eau. Il permettra aussi de savoir s’il y a à proximité un réseau téléphonique ou non.

Quels critères peuvent influer sur le coût total de viabilisation ?

En général, la distance entre le terrain et les principaux équipements ou réseaux publics constitue l’élément principal à prendre en considération sur le certificat d’urbanisme. Plus cette distance est importante, plus le coût du raccordement sera logiquement supérieur. Il ne faut pas non plus oublier que les frais de viabilisation peuvent être majorés de différentes taxes qui sont mentionnées sur le certificat. La TLE (taxe locale d’équipement) ou la PRE (préparation raccordement égout) en sont des exemples.

Le coût réel d’une viabilisation est variable !

Outre la distance entre le terrain et les ressources pour les raccordements, l’espacement entre l’entrée de la propriété et la maison proprement dite joue aussi un rôle important. Le prix pour viabiliser le terrain en dépend largement. Alors, plus le terrain est vaste, plus la somme à débourser peut encore être plus importante. En moyenne, l’ensemble du travail est estimé entre 5 000 € et 15 000 €. La zone où se trouve le terrain peut aussi définir ce coût. S’il est par exemple situé dans un quartier pavillonnaire ayant déjà à disposition des divers réseaux, la viabilisation peut couter moins de 5 000 €. Mais s’il se situe dans une zone isolée, la facture peut aller bien au-delà des 15 000 €.

Compte tenu de toutes ces données, mieux vaut alors évaluer le coût possible de la viabilisation avant même de décider d’acquérir le terrain. Considéré à tort, un problème ou une erreur au niveau du devis peut faire grimper le budget initial prévu pour le projet immobilier.

Laisser un commentaire