Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Avec la multitude d’offre de matériaux isolants thermiques sur le marché, on peut facilement se perdre. L’idéal si l’on ne dispose pas des connaissances nécessaires pour les distinguer est de toujours se confier à des professionnels en la matière. En général, pour affiner la sélection, il faut mettre en exergue certains critères dont le plus important est la performance. Celle-ci est exprimée par le coefficient lambda de conductivité thermique. On peut aussi prendre comme critère de choix la résistance au feu des matériaux ainsi que leur comportement à l’eau. Et comme actuellement construction rime toujours avec écologie, l’impact environnemental des matériaux doit aussi être considéré.

Matériau d’isolation : les 5 questions à se poser pour optimiser le choix !

Le confort mais aussi l’économie d’énergie dépendent de l’isolation thermique de l’habitation. Bien choisir les matériaux à utiliser pour l’isolation s’avère alors être capital. Si on arrive à répondre convenablement aux cinq questions suivantes, on pourrait affiner le choix :

  • Quel isolant conviendra pour ce que l’on souhaite isoler ?

Chaque isolant thermique a ses propres particularités et son aptitude à l’usage dépend en partie de son conditionnement (rouleau, vrac, panneau). Certains s’adaptent à l’isolation murale d’autres non. Il faut alors bien déterminer la correspondance entre le produit isolant et la partie à isoler.

  • L’isolant choisi est-il performant ?

Il y a deux variables qui définissent la résistance thermique d’un isolant : sa conductivité thermique ou lambda conjuguée à son épaisseur. Plus le lambda est faible, plus l’isolant à épaisseur égale est jugé performant.

  • Existe-t-il des preuves de la performance de l’isolant

A elle seule, la résistance thermique informée ne prouve pas grand-chose. Il faut alors considérer d’autres critères pour déterminer la qualité du produit. L’existence de la certification CE fait partie des preuves de performance. Ce marquage est même obligatoire. Il y a aussi la certification Acermi.

  • L’isolant choisi est-il sain et écologique ?

De manière générale, le procédé haute qualité environnementale ou HQE s’applique à une habitation. Par conséquent, aucun produit isolant n’a été certifié HQE. Alors pour s’assurer des critères écologiques de l’isolant, il serait rationnel que celui-ci dispose d’un test de cycle de vie pour avoir un renseignement complet. Bien que cette information ne soit pas toujours fournie, plusieurs fabricants commencent à s’y intéresser actuellement. En outre, on peut aussi lire des infos sur les fiches de déclarations environnementales et sanitaires ou FDES.

  • L’isolant permet-il de jour du crédit d’impôt ?

Il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt après l’amélioration de l’isolation thermique. Il y a quand même certaines conditions à respecter comme l’intervention d’un professionnel pour la fourniture et la réalisation de la pose.

Enfin, il est évident qu’on doive aussi faire une comparaison des prix. Contrairement aux idées reçues, le prix n’impact pas forcément à la performance de l’isolant.

Laisser un commentaire