Surface vitrée

Quand on parle de surface vitrée dans un lieu d’habitation ou d’un édifice quelconque, on touche à un sujet plutôt sensible. En effet, étant un des principaux éléments qui conditionnent l’efficacité énergétique des habitations mais aussi du confort visuel et thermique, c’est à partir de la surface vitrée qu’on puisse aussi définir une bonne partie des futures factures d’éclairage, de chauffage et de climatisation, d’où toute l’importance de ce concept.

Surface vitrée : tout dépend de la maison

L’architecture du bâti notamment l’orientation des façades joue un rôle important sur les surfaces destinées pour les ouvertures (portes, baies, fenêtres, puis de lumière etc.). Selon la recommandation de l’Office de l’efficacité énergétique (fédéral), un minimum de 10% d’aire vitrée par rapport à l’intégralité de la surface de plancher est nécessaire. Ce ratio représente 1 m2 de surface vitrée pour 10 m2 de surface au sol. Pour les maisons de type passif (bien étanche et bien isolée), la surface vitrée qui donne vers le sud peut atteindre les 25% de la surface de plancher soit 60% des fenêtres. Cela exclut les ouvertures au nord. Dans tous les cas, il faut toujours prendre en considération la dureté des différentes saisons et mettre en relief deux paramètres : l’inertie et l’isolation.
Surface vitrée

Est, Sud, Ouest, Nord : orientation des ouvertures et économie

Il est possible de prévoir des économies d’énergie donc d’argent en se basant sur l’orientation des différentes ouvertures de la maison. En effet, plusieurs études et simulations ont démontré l’importance capitale de l’emplacement des murs qui présentent des ouvertures. Selon les résultats obtenus à partir de ces expériences, par rapport aux autres orientations qui sont jugées déficitaires, les surfaces vitrées tournées vers le sud auraient une grande probabilité d’apporter un bilan positif niveau énergie. Ainsi, l’installation d’une façade vitrée tournant vers le sud ou d’un solarium est plus intéressante. Quant aux façades orientées vers l’ouest et le nord, elles doivent avoir des surfaces vitrées moins importantes.
Surface vitrée

Pourquoi le sud ?

Il y a plusieurs raisons pourquoi on doit préférer les surfaces vitrées tournées vers le sud plus que les autres orientations possibles. Comme explication, on n’a qu’à se baser sur l’énergie solaire. Arrivée sur une vitre, celle-ci prend trois chemins différents. Une partie est absorbée, une autre est transmise à l’intérieur de la maison et une dernière est réfléchie. L’importance de cette dernière c’est-à-dire de la part réfléchie a un rapport direct avec l’angle d’impact des rayons lumineux, autrement dit de la hauteur du soleil. A partir de 50°, la part réfléchie augmente, et à 90° l’énergie lumineuse n’arrive plus à traverser le vitrage. En mettant en exergue ces données, on peut donc réfléchir à quelle orientation opter pour les surfaces vitrées pour mieux optimiser le confort pendant toutes les saisons.