Warning: DOMDocument::loadXML(): Start tag expected, '<' not found in Entity, line: 1 in /homepages/34/d438297359/htdocs/permis de construires.fr/wp-content/plugins/premium-seo-pack/modules/title_meta_format/init.social.php on line 483

Imperméabilisation et débit de fuite

Rendre une structure imperméable à l’eau est l’une des principales préoccupations des constructeurs. Cette caractéristique est non seulement une garantie pour la solidité de l’ensemble de la structure mais aussi une assurance de sécurité et de confort pour les futurs usagers du lieu. Voilà pourquoi la moindre fuite doit inquiéter. Pour optimiser l’imperméabilisation et éviter ces fuites, plusieurs moyens sont à mettre en œuvre. Ils débutent dès la construction jusqu’à la finalisation de la maison. C’est un processus sans fin puisqu’il faut tout le temps faire des entretiens pour veiller à ce que tout reste étanche.

Imperméabiliser n’est pas étancher !

Contrairement aux idées reçues, ces deux techniques sont différentes. Certes, on les confond souvent. Leur grande différence réside dans les actions. Plus concrètement, l’étanchéité permet de faire obstacle voire de ne laisser échapper ni de l’eau et ni de la vapeur d’eau tandis qu’une imperméabilité se limite à être étanche aux liquides. Cette dernière ne prend donc pas en compte la vapeur d’eau et l’air. Ainsi, il faut faire attention aux produits qu’on utilise pour réaliser ces deux opérations car il existe des produits destinés pratiquement et exclusivement à réaliser l’une ou l’autre. Le produit noir de type EIF en est un exemple. Celui-ci représente un produit d’imperméabilisation et non d’étanchéité. En général, sa dégradation est plus rapide et on risque des infiltrations.
Imperméabilisation et débit de fuite  Imperméabilisation et débit de fuite 2

Imperméabilisation : quelle solution adoptée ?

Quelle que soit son origine, débit de fuite dans les canalisations ou déversement d’eau de pluie, les eaux qui s’infiltrent dans la maison ou les parois de la maison représentent toujours des dangers constants. S’en protéger en les prévenant est alors indispensable. Pour se faire on peut installer une membrane hydrofuge intérieure ou extérieure. Le choix dépend du type de fondation. Il faut donc prendre en considération les matériaux utilisés. En général, les blocs de ciment s’adaptent bien avec les membranes dotées de petits trous impénétrables par les liquides mais qui ne s’effritent pas. Dans tous les cas, il faut toujours combiner un revêtement étanche avec un système de drainage. Cela permet d’isoler les fondations de la structure.

Débit de fuite

On appelle débit de fuite le débit qui s’échappe du bassin tampon. Il peut être causé par une infiltration au fond du bassin relativement perméable. Une infiltration par des puits excavés jusqu’à une couche perméable peut aussi être l’origine de ce débit. Pour s’assurer que l’installation correspond à la réglementation, la mise en place d’un régulateur de débit s’avère nécessaire. Dans le cas très plausible où les eaux de pluie doivent être purifiées avant rejet, il sera indispensable de faire installer au préalable un débourbeur séparateur d’hydrocarbures. En mettant en relief tous ces détails, on évite de mettre en danger les structures à proximité.