Blog

Vous cherchez à réaliser un dossier de qualité pour votre prochain projet

Quelle que soit la situation du propriétaire, il peut toujours espérer une aide qui correspond à ses nécessités pour les travaux qu’il souhaite entreprendre par rapport à son bien immobilier. Certaines d’entre ces aides sont cumulables, d’autres non. Dans tous les cas, elles sont là pour faciliter la prise en charge du terrain. Mais il y a quand même certaines conditions qu’il faut remplir pour bénéficier de ces subventions. Cela dépend généralement de la nature des travaux à faire.

Les aides financières pour les travaux sur un logement

Plusieurs aides sont accessibles pour effectuer des travaux sur un logement. L’éco-prêt à taux zéro e est un. Tous les propriétaires de biens immobiliers peuvent y accéder. C’est une subvention valable pour les logements utilisés comme résidence principale ou ceux qui sont mis en location. Le taux maximal perceptible pour cet éco-prêt est de 30 000 €. La somme doit être utilisée pour l’éco-rénovation. Il y a aussi l’éco-prêt copropriété. Celui-ci n’est réservé que pour les syndicats de copropriétaires. Une somme plafonnée à 10 000 € par logement leur est attribuée. Toutefois, pour 3 actions de travaux, on peut toucher jusqu’à 30 000 €. Mais pour faire partie des éligibles pour ces prêts, on doit d’abord faire appel à des professionnels RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le CITE est destiné à tous les propriétaires occupants et locataires. Il permet de déduire des impôts 30 % des dépenses d’équipements et/ou de main d’œuvre pour certains travaux de rénovation énergétique. Le montant de dépenses éligibles ne doit pas dépasser les 8 000 euros par personne. Il est majoré de 400 euros additionnels par personne à charge. L’obtention de cette aide nécessite aussi l’intervention d’un professionnel RGE. En ce qui concerne les équipements concernés par cette subvention, il s’agit des éléments qui assurent la performance énergétique comme ceux qu’on utilise pour isoler les parois opaques et les parois vitrées, ceux qu’on utilise pour protéger les toits, ou encore ceux qu’on utilise pour le chauffage d’ECS ou de production d’eau chaude sanitaire. Il y a aussi les raccordements à un réseau de froid ou de chauffage etc.

La question de la précarité énergétique

Depuis peu, de nouveaux soutiens financiers sont disponibles dont le but de lutter contre la précarité énergétique. Le chèque énergie en fait partie. Il est alloué aux ménages afin de leur donner un soutien financier pour payer leur facture en énergie (électricité, gaz, fioul, bois…). Mais cette aide ne concerne pas encore tout le territoire français. Il y a aussi les certificats d’économies d’énergie. Ce sont les vendeurs d’énergie qui les donnent. Cette subvention est particulièrement donnée aux ménages ayant des revenus faibles. En outre, il y a aussi les aides locales attribuées par la mairie ou des organismes particuliers.

Enregistrer

Laisser un commentaire